Charte pour un acceuil réussi des enfants de -3ans à l'école maternelle

Academie de lyon : charte

Académie de Lyon                                                                                           département de la Loire


Charte pour un accueil réussi des enfants de moins de trois ans à
l'école maternelle


Préambule
Rattachée à la logique des cycles1, l'école maternelle n'est plus aujourd'hui perçue
comme le lieu de mise en place des préapprentissages. Elle a pour fonction d'introduire les
élèves « aux apprentissages premiers », fondements des acquisitions ultérieures. Aussi
scolarise-t-elle en prenant appui sur des activités structurées. Ni moyen de garde, ni simple
« intermède ludique » entre la famille et la « grande école », elle se donne les moyens de
réaliser des objectifs indissolublement sociaux et cognitifs.
Seule une réelle continuité dans la fréquentation peut permettre à un enfant de moins de trois
ans d'entrer réellement (à son rythme et en rapport constant avec le groupe classe) dans des
séquences d'activités intentionnellement programmées par un enseignant. L'entrée
progressive dans les apprentissages scolaires n'est possible que si l'enfant rencontre avec une
régularité suffisante des modalités d'organisation qui donnent à la classe un caractère de
milieu de vie accueillant mais contraint par les règles du groupe et par la logique interne des
activités proposées.


Une socialisation fondée sur les activités scolaires

L'école maternelle assure le passage de la socialisation familiale à la socialisation
scolaire2.

À ce titre elle doit ménager la séparation entre le monde domestique et les
contraintes liées à la vie collective et institutionnelle de la classe. Pour réaliser cet objectif il
lui incombe de rendre accessible son mode d'organisation à ses différents « partenaires », et
en premier lieu aux parents, en vue d'assurer la co-éducation du jeune enfant 3.
Le moment d'accueil quotidien, quant à lui, ne saurait être réduit à un temps informel de
participation aléatoire à des jeux plus ou moins occasionnels, fussent- ils attrayants. Il est
conçu pour ménager une transition entre la famille et l'école, il se doit donc d'être aussi un
moment permettant à l'élève de se projeter sur les activités que le cadre institutionnel de la
classe lui offre.
La vie de la classe ne reproduit donc en aucune façon l'espace domestique. Le temps
proprement scolaire doit être clairement identifié et réitéré de façon régulière pour permettre
au jeune élève de prendre les repères nécessaires à une scolarisation effective. Cette dernière

-----------------------------
1 Voir Loi d'orientation du 10 juillet 1989.
2 BO N°1 du 14 février 2002, programmes de l'école primaire p.26 : « Apprendre à « vivre ensemble » est l'un
des principaux objectifs d'une école maternelle qui offre à chaque enfant le cadre éducatif d'une collectivité
structurée par des règles explicites et encadrée par des adultes responsables. [....] Il faut le conduire (l'enfant) à prendre conscience des repères sur lesquels il peut s'appuyer et des règles à respecter dans chaque cas mais aussi
des façons d'agir et de s'exprimer qui lui permettront de mieux vivre ces diverses situations. »
3 cf. Introduction BO N°1 du 14 février 2002, programmes de l'école primaire P.16 : Introduction paragraphe I.
------------------------
repose sur des programmes qui différencient clairement cinq domaines d'activités4
nécessaires à la structuration des apprentissages scolaires. Soulignons ici l'importance de
l'outil de suivi qui accompagne l'ensemble de la scolarité maternelle. Son but principal étant
d'offrir à l'enfant et à sa famille une plus grande lisibilité de l'école et des progrès qui s'y
opèrent.
L'entrée dans le monde scolaire suppose que l'enfant apprenne à accepter
progressivement les contraintes d'une suite d'activités reposant à la fois sur des interactions
collectives (les regroupements, les ateliers) et des moments plus libres et plus individuels.
Pour ce faire, l'organisation de l'espace et du temps scolaires de par sa spécificité
institutionnelle, facilite l'orientation des enfants dans l'ensemble des dispositifs qu'une classe
peut offrir. Un emploi du temps régulier, associé à la reprise quotidienne des activités permet
à l'élève de trouver les repères indispensables à une scolarisation fondée sur l'anticipation des
activités et de leurs modalités de déroulement.


L'enjeu cognitif central : les interactions langagières


La scolarisation suppose une socialisation structurée par les activités partagées dans le
cadre de la classe. Ce ne sont pas les rencontres informelles et ponctuelles des enfants qui
organisent leur nouvelle sociabilité, mais bien plus essentiellement le fait qu'ils entrent en
contact pour partager peu à peu les éléments fondateurs de la culture commune5
volontairement mise en forme par l'enseignant.
L'installation, le partage des activités et l'acquisition de compétences ne seraient pas
possible sans le soutien et l'étayage de l'enseignant. Il convient de souligner le rôle
fondamental des interactions langagières qui permettent d'accueillir l'élève en tant que
personne, d'accompagner ses apprentissages et de s'assurer de leur compréhension.


Conditions de l'accueil des enfants de moins de 3 ans


La fréquentation totalement aléatoire ne saurait permettre à l'enseignant d'étayer
convenablement l'élève qui n'assiste pas de manière régulière aux séquences programmées.
En d'autres termes le partage des activités, la collaboration progressive, l'observation
réciproque et l'imitation organisatrice ne sont pas à l'école le fruit du hasard ou des
opportunités, mais bien l'effet d'une organisation de classe qui répond à la programmation
intentionnelle de l'enseignant. Toutefois, l'enfant de cet âge ne tire réellement

-----------------
4 cf. BO N°1 du 14 février 2002 p.17 Introduction paragraphe 3 : « le langage au coeur des apprentissages, vivre
ensemble, agir et s'exprimer avec son corps, découvrir le monde, la sensibilité l'imagination et la création. »
5 Rappelons à cet égard que les Programmes de 2002 précisent que « les enseignants de l'école représentent le
pôle français de la situation de plurilinguisme et doivent s'y tenir . »

---------------------
bénéfice d'une tutelle engagée sur des activités structurées que si on peut le solliciter en
évitant de le soumettre à un enrôlement excessif. Il convient donc de trouver une juste mesure
entre la durée scolaire utile et les autres moments de vie auxquels le jeune enfant a droit, tant
pour ses rythmes que pour son équilibre personnel.
Il est donc nécessaire de trouver les conditions institutionnelles favorables à un accueil
réussi. Il paraît souhaitable que l'enfant de moins de trois ans puisse avoir aisément accès à
des structures offrant les meilleures conditions pour la restauration, la sieste et les activités
purement ludiques. Le regroupement de locaux ayant des fonctions institutionnelles
complémentaires (école et crèche) associé à la présence d'un personnel qualifié et spécifique
serait vraisemblablement de nature à favoriser cet accès.
Cette structure mixte devrait présenter des caractéristiques adaptables aux différents
contextes, néanmoins certains principes semblent s'imposer :
- la contractualisation d'un projet entre les parents, les différents organismes et
institutions concernés,
- la séparation des emplois du temps des adultes de ceux des enfants
- la préservation d'une structure de classe avec une fréquentation évolutive,
- le respect des spécificités des différents personnels.
Précisons enfin qu'avant d'obtenir le statut d'écoles maternelles lors des lois Ferry, les
salles d'asile étaient nées d'initiatives philanthropiques et charitables au début du XIXème
siècle. Ce fut d'abord un lieu de vie centré sur les composantes essentielles du développement
physiologique et psychologique du jeune enfant. Sans renier cette mission, ce mode d'accueil
collectif accorde désormais priorité aux apprentissages cognitifs et moteurs clairement
identifiés dans les programmes actuels ; à ce titre il constitue une école à part entière dont la
fonction d'accueil pour les enfants de moins de trois ans demeure assurément essentielle.

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site